Les différents types de chèques

« Retour

chèques

Les types de chèque

Certes, depuis quelques années, le chèque subit une concurrence farouche de la part de la carte de crédit comme moyen de paiement, mais il reste cependant très utilisé et n’est pas du tout en voie de disparition. Dans la vie courante, on peut trouver plusieurs types de chèque. 

Les différents types de chèque

Le chèque est un mode de paiement beaucoup plus sûre et fiable que de payer en liquide. Payer en chèque, c’est faire transiter de l’argent d’un compte bancaire à un autre ou à une personne physique.

Il existe toutefois plusieurs types de chèque allant des chèques de banque aux chèques classiques.

Les chèques de banque sont surtout utilisés pour régler des sommes d’argent importantes comme payer une nouvelle voiture ou une maison.

Le chèque de banque est en fait un chèque de caisse émis par la banque elle-même. Le bénéficiaire de ce type de chèque sera bien évidement le créancier du titulaire du compte bancaire. En même temps, la banque débitera de la somme convenue le compte en banque en question.

Celui qui bénéficiera alors de ce type de chèque sera absolument sûr d’être payé ensuite car il y va de la réputation de la banque. Mais cette garantie se paie et utiliser un chèque de banque a un coût assez conséquent, il faut en effet compter dans les 7 à 15 € pour une émission de ces chèques. Mais malgré ce prix onéreux, les chèques de banque restent très présents sur le marché.

Il est à noter que le chèque de banque a une validité de 1 an et 8 jours à partir du moment où il est émis. Mais ceux qui acceptent les chèques de banque comme moyen de paiement devraient toutefois bien se méfier. Certes, c’est le type de chèque le plus sûr, mais c’est aussi la cible privilégiée des faussaires et autres escrocs de tout genre.

A l’instar des chèques de banque, les chèques classiques sont aussi très utilisés. Le chèque classique est le chèque de paiement ordinaire que les particuliers utilisent d’habitude pour payer leurs factures.

En d’autres termes, c’est le chèque, dont le recto comporte deux traits parallèles, que la banque envoie à ses clients sous la forme de carnet à souche appelé « chéquier ». Les bénéficiaires d’un chèque classique ne peuvent les échanger directement contre de l’argent liquide au guichet.

Pour en bénéficier pleinement, ils devront d’abord les endosser c'est-à-dire signer au verso du chèque. Ce n’est qu’à ce moment qu’ils pourront les remettre à leur banque pour pouvoir être crédités du montant inscrit dessus.

Bien entendu, on peut obtenir des chèques non barrés après une demande personnelle auprès de la banque. Ce type de chèque peut tout de suite être utilisé comme moyen de paiement à d’autres personnes. Toutefois, ces chèques sont rares car leur utilisation est souvent sujette à de nombreuses fraudes.

Il en est de même pour le chèque visé. Ce chèque comporte le visa d’une banque qui atteste qu’au moment de l’apposition de ce dernier, le compte en banque de l’émetteur du chèque est bien crédité de la somme inscrite sur le chèque.Mais la banque ne peut interdire l’utilisation de cette somme par le titulaire du compte en attendant que le chèque soit présenté par son bénéficiaire.

Il se peut donc qu’au moment où vous présentez ce chèque, le montant sur le compte bancaire de l’émetteur risque de ne plus être suffisant. Ce manque de garantie fait que ce type de chèque ne soit pas beaucoup utilisé. Pour rectifier le tir, les banques ont décidé d’émettre les chèques dits « certifiés ». C’est un chèque sur lequel la banque a apposé l’inscription « certifié pour la somme de … ».

Cette inscription garantit au bénéficiaire de ce type de chèque que la somme inscrite sur le chèque existe réellement mais qu’en plus, elle lui sera réservée pendant un délai de huit jours après la date d’émission du chèque. Passé ce délai, le chèque certifié perdra toute sa valeur et ne sera considéré que comme un chèque classique.

Il arrive également que le chèque de paiement ordinaire se transforme en chèque de garantie. C’est le chèque que les prestataires de service demandent souvent à leurs clients. En prenant ce chèque de garantie, le prestataire de service accepte de ne pas l’encaisser avant un délai déterminé à condition que le client respecte de son côté toutes ses promesses. Le problème avec ce type de chèque, c’est qu’il n’est pas reconnu par la loi qui le considère juste comme un chèque de paiement ordinaire.

Le prestataire peut donc théoriquement l’encaisser tout de suite après mais il met juste en jeu sa dignité et la valeur de la parole qu’il a donné à son client.


Ressemblances communes aux différents types de chèque

Qu’importe le type de chèque que vous utilisez ou dont vous bénéficiez. Que ce soit un chèque de banque, un chèque de paiement ordinaire ou encore un chèque certifié, il doit répondre à certains critères obligatoires pour être dans les normes établies et reconnues par tous.

Avant tout, le mot « chèque » devrait impérativement être inscrit sur le document que l’on vous remet. Ensuite, sur le chèque, vous devrez trouver la mention ordonnant la banque à payer une certaine somme c'est-à-dire l’inscription suivante « veuillez payer contre ce chèque la somme de …. ».

Cette inscription doit être suivie du montant à payer écrit en toutes lettres et bien lisible. Le nom de la banque à débiter, ainsi que le nom, l’adresse et le numéro de téléphone de l’agence de versement, la date et le lieu d’émission doivent aussi figurer sur le chèque. La date du chèque a une importance capitale car il permet de calculer la validité du chèque s’il s’agit surtout d’un chèque de banque ou d’un chèque certifié.

L’émetteur du chèque devra obligatoirement y inscrire son nom et prénom, et également son adresse. Si le nom du bénéficiaire n’y figure pas, on dit alors que c’est un chèque « au porteur ». C’est donc celui qui le présentera à la banque qui en bénéficiera même si c’est un voleur. Il est donc préférable que le nom du bénéficiaire y figure également. Il n’est pas à préciser que le chèque doit être rempli clairement et lisiblement. Qu’importe le type de chèque que l’on vous donne, soyez vigilant et vérifiez impérativement si toutes ces inscriptions s’y trouvent sans faute.